L'Affenpinscher

C'est cette année que j'ai pu approcher vraiment mon premier Affenpinscher à l'exposition de Roanne-Parigny. Il s'agit de Vif Argent, l'adorable petite chienne qui suit comme son ombre Marie-Christine Bodson. J'ai eu un vrai coup de coeur pour cette petite chienne aussi ai-je immédiatement eu envie de consacrer une "Race du Mois" à ce petit chien atypique et à la bouille  si amusante. J'ai donc demandé à Marie-Christine Bodson, juge et propriétaire de cette race de s'y coller. Entre-temps, je suis entré en contact avec une éleveuse luxembourgeoise, Annick Wambach qui est aussi une passionnée d'Affenpinscher et m'a proposé d'illustrer l'article avec les très belles photos de ses chiens.

 

L'Affenpinscher

 


Il s’agit d’une variété très peu répandue de Pinscher à poils durs, de la même famille que les Pinschers à poils ras et que les Schnauzers. L'Affenpinscher est un chien de petit format, compact, à poil dur; sa face a une expression simiesque.

BREF APERCU HISTORIQUE : Anciennement chien de famille dans le sud de l'Allemagne. Albrecht Dürer (14711528) a représenté les ancêtres de ces chiens sur ses gravures en bois. Les premières inscriptions d'Affenpinschers remontent à l'année 1879. Ces chiens nains très appréciés au début du 20é` siècle ont été développés à partir des Pinschers à poil dur. La couronne de poil qui encadre sa tête souligne .son expression simiesque. La couleur allait d'unicolore jaunâtre, rougeâtre ou blancgrisâtre à gris foncé, ou noirgrisâtre à noir pur.

 


Vif Argent

(Prop. Marie-Christine Bodson)


Son appellation « AFFENPINSCHER » (en Allemand : AFFEN = Singe) ne signifie nullement qu’il ait une quelconque parenté avec le singe sauf sa tête qui est simiesque, mais résume bien les attitudes amusantes, la mine éveillée, de sa curiosité à toutes choses, de sa tête caractéristique et de l’aspect hirsute de ce chien. La nature de son poil, son apparence, sa silhouette, le font parfois dénommer « GRIFFON SINGE » ou même « TERRIER SINGE ». C’est un chasseur acharné de petits rongeurs.

Certains auteurs font état d’une certaine ressemblance entre l’Affenpinscher et le Griffon Bruxellois. Il ne faut pas s’en étonner, puisqu’il n’est de secret pour personne que nos amis belges ont fait appel au Griffon d’Ecurie ou Schnauzer pour créer leur chien national. Cette similitude est d’ailleurs assez relative, puisqu’une étude plus approfondie fait apparaître de nombreuses différences anatomiques et psychiques entre ces deux races. C’est ainsi, par exemple, que le nez de l’Affenpinscher n’est pas retroussé comme chez son homologue belge, que sa tête est plus ébouriffée, que l’orifice orbital est rond mais l’œil non proéminent.

C’est un petit chien carré au poil dur avec une tête ronde, un chanfrein assez court mais droit, une denture qui forme une ligne légèrement arrondie, légèrement prognathe.
Le corps est solide, le dos est fort, court et ferme. La queue  naturelle doit se trouver dans le prolongement du dos en sabre ou en faucille mais pas recourbée sur le dos.
Les antérieurs sont bien parallèles avec des pieds de chat, les postérieurs sont peu angulés et bien parallèles.
La démarche est trottinante, dégagée et coulante, vu de devant et de derrière, le mouvement est droit et parallèle.

C’est un petit chien très attirant, très attachant, voire exclusif, mais jamais grognon, robuste, rustique  et sportif.  Sans crainte aucune, intrépide et obstiné, il n’hésite pas à intercepter les intrus, faisant ainsi la démonstration d’un touchant attachement à son maître et à la maison. Petit chien vif et amusant, il a toujours l’air drôle tout en étant sérieux, c’est un clown. C’est le chien de compagnie par excellence.




 

 

C’est un chien qui n’est pas fait pour tout le monde, il est assez fusionnel, il aime à être enfant unique, car il s’épanouit d’autant mieux qu’il est seul et de ce fait ne peut être ignorer, sinon gare aux représailles.

 

 

 

                                                       M.C.BODSON

 

Le Standard

 

  • TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud.
  • ORIGINE : Allemagne.
  • DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 06.04.2000.
  • UTILISATION : Chien de famille et d’accompagnement.

    Historique : Anciennement chien de famille dans le sud de l’Allemagne. Albrecht Dürer (1471-1528) a représenté les ancêtres de ces chiens sur ses gravures en bois. Les premières inscriptions d’Affenpinschers remontent à l’année 1879. Ces chiens nains très appréciés au début du 20ème siècle ont été développés à partir des Pinschers à poil dur. La couronne de poil qui encadre sa tête souligne son expression simiesque. La couleur allait d’unicolore jaunâtre, rougeâtre ou blanc-grisâtre à gris foncé, ou noir-grisâtre à noir pur.

    Aspect général : L’Affenpinscher est un chien de petit format, compact, à poil dur ; sa face a une expression simiesque.

    Proportions importantes :

  • Le rapport entre la longueur du corps et la hauteur au garrot doit autant que possible donner l’impression d’un chien inscriptible dans le carré.

    Comportement / Caractère : Intrépide, attentif, tenace et fidèle, parfois passionné et emporté. Dans son essence c’est un chien de famille agréable.

    Tête :

    Région Crânienne:
  • Crâne : Plutôt rond qu’allongé, en total pas trop lourd, fortement bombé avec un front nettement dessiné.
  • Stop : Accentué.

    Région Faciale : Truffe: Ronde, pleine et noire.
  • Museau : Court et droit (pas retroussé). Le chanfrein est droit.
  • Lèvres : Bien appliquées aux mâchoires, de couleur noire.
  • Mâchoires/dents : Denture complète (42 dents) avec des dents d’un blanc pur. La mandibule, qui est légèrement recourbée vers le haut, dépasse le maxillaire. Les incisives d’une denture saine sont régulièrement implantées et forment une ligne légèrement arrondie. Quand la gueule est fermée, les canines et les incisives ne doivent pas être visibles ; de même, quand la gueule est fermée, l’Affenpinscher ne doit pas montrer la langue. L’absence de 2 PM1, PM2 ou PM3, respectivement l’absence de deux dents de ces trois catégories est toléré.
  • Yeux : Foncés, plutôt arrondis et en boule ; les bords des paupières pigmentés de noir épousent bien la forme du globe oculaire et sont encadrés par une couronne de poils raides.
  • Oreilles : Attachées haut, pointant symétriquement vers l’avant, en forme de « V », les bords internes des oreilles étant accolés à la tête. Oreilles droites, petites, dressées symétriquement et aussi verticalement que possible.

  • Cou : Droit, plutôt court, fermement implanté, solide ; la peau de la gorge est bien appliquée et ne forme pas de plis.

    Corps : Solide, carré, compact.

  • Ligne du dessus : Depuis le garrot légèrement en pente vers l’arrière, formant une ligne presque droite.
  • Garrot : Il constitue le point le plus haut du dessus.
  • Dos : Fort, court et ferme.
  • Reins : Court et solide ; la distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte, de sorte que le chien apparaît ramassé.
  • Croupe : Courte, elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.
  • Poitrine : Légèrement aplatie sur les faces latérales, de largeur modérée, elle descend plus bas que le niveau des coudes.
  • Ligne du dessous et ventre : Modérément relevé ; la ligne du dessous est presque parallèle à la ligne du dessus (du garrot à l’attache de la queue).

    Queue : Queue naturelle.

    Membres :

    Membres antérieurs:
  • Généralités : Les antérieurs sont solides, droits, parallèles et pas serrés.
  • Epaules : Bien musclées. L’omoplate est longue, oblique (formant un angle d’environ 45° avec l’horizontale) et appliquée à plat.
  • Bras : Bien au corps, solide et musclé.
  • Coudes : Correctement appliqués, tournés ni en dedans ni en dehors.
  • Avant-bras : Fortement développé, droit vu de tous les côtés.
  • Carpes : Solide et fort.
  • Métacarpes : Vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol, fortement développé et musclé. Pieds antér ieurs : Courts et ronds ; les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chat), les coussinets résistants, les ongles courts, noirs et solides.

    Membres postérieurs :
  • Généralités : Vus de profil, les postérieurs sont obliques et modérément angulés ; vus de derrière ils sont parallèles.
  • Cuisses : Fortement musclée, large.
  • Grassets : Tourné ni en dedans ni en dehors.
  • Jambes : Longue et solide.
  • Jarrets : Modérément coudé.
  • Métatarses : Vertical par rapport au sol.
  • Pieds postérieurs : Un peu plus longs que les antérieurs ; les doigts sont serrés et cambrés, les ongles courts et noirs.

  • Allures : Démarche trottinante, dégagée et coulante ; la poussée des postérieurs est modérée. Vu de devant et de derrière, le mouvement est droit et parallèle.

    Peau : Bien appliquée sur tout le corps.

    Robe :

    Poil : Sur le corps, le poil doit être dur et bien fourni. Sur la tête il forme la parure caractéristique composée de sourcils en piquants broussailleux, d’un encadrement en couronne des yeux, d’une barbe imposante, d’un toupet et de favoris. En tête, le poil doit être le plus raide possible, en mèches qui se dressent radialement. Ces particularités sont essentielles pour produire l’expression simiesque.

    Couleur : Noir pur avec sous-poil noir.

    Taille et poids :

  • Hauteur au garrot : Pour mâles et femelles : de 25 à 30 cm.
  • Poids : Pour mâles et femelles : environ de 4 à 6kg.

    Défauts : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. En particulier :

  • Constitution générale lourde ou légère, sujet haut ou bas sur pattes.
  • Yeux clairs.
  • Oreilles attachées bas ou très longues, oreilles portées différemment l’une de l’autre.
  • Oreilles flottantes.
  • Dos trop long, voussé ou peu soutenu.
  • Dos carpé.
  • Croupe avalée.
  • Racine de la queue inclinée en direction de la tête.
  • Postérieurs trop fortement coudés, en tonneau.
  • Pieds allongés.
  • Poil court, mou, ondulé, broussailleux, soyeux, tacheté ou de couleur blanche.
  • Taille inférieure ou dépassant de 1 cm les normes indiquées par le standard

    Défauts graves :

  • Caractère sexuel insuffisant (p.ex. femelle de type masculin).
  • Ossature trop fine.
  • Museau retroussé comme chez un griffon, ou trop long.
  • Prognathisme inférieur trop développé, articulé en pince.
  • Yeux globuleux.
  • Coudes tournés en dehors.
  • Jarrets tournés en dedans.
  • Taille inférieure ou dépassant de plus d’un cm et de moins de 2 cm les normes indiquées par le standard.

    Défauts éliminatoires :

  • Comportement peureux ou agressif.
  • Toute malformation.
  • Sujet insuffisamment typé.
  • Défauts graves d’ensembles touchant la constitution, le poil ou la couleur.
  • Défauts d’articulé comme articulé en ciseaux ou déviation de l’arcade incisive.
  • Taille inférieure ou dépassant de plus de 2 cm les normes indiquées dans le standard.

    N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

 

L'Album Photo d'Annick Vambach, élevage Wichtelchen

 


Treulieb's Aloisius

Sur un parcours d'agility

 

  

Gina von der Räuberhöhle et Raffaela von der Folgenquelle

 


Raffaela et Aloïsius au bord de la mer

 


Reseda von der Folgenquelle

 


Wichtelchen Felizitas

 

    

Wichtelchen Felizitas et treulieb's Aloisius

 


(Photos Annick Wambach)

 

Sites internet :

 

http://www.chiens-de-france.com/site_eleveur/index.php?rub=presentation&page=rubrique_histoire&ID_ELEVEUR=30319&ID_SITE=32212&PK_RUBRIQUE=55148

 

http://www.affenpinscher.lu/

 

 

 

 



02/10/2011
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres