Le Pékinois

On dit beaucoup de chose sur le Pékinois. On le qualifie de mystérieux, comique, aristocratique, renfrongné, indépendant, attaché à son maître. Comment faire la part des choses ? C'est une race qui me ramène à ma plus petite enfance. J'en ai cotoyé plusieurs étant enfant. J'étais absolument fasciné par sa face plate et son petit air digne et c'est pourquoi j'ai demandé à Evelyne Mermet, qui est une passionnée de longue date et qui élève cette race sous l'affixe "des Hussards de l'Empereur" de venir éclairer notre lanterne. L'article qu'elle a préparé est passionnant. J'espère que vous le dévorerez autant que je l'ai fait. Je vous laisse donc avec Evelyne et ses petits chiens séducteurs :

 

 

Le Pékinois et moi :

 

je m appelle evelyne
et je suis une tres grande passionnée de nos petits pekinois
depuis l age de 7 ans
j ai ete elevée avec ses petits amours
et depuis ils sont mon univers
pour moi, ce ne sont pas que des chiens
mais ils sont des petits etres a part entiere
ils remplissent mes journées d amour et de joie
 
ce petit chien très fier sait se faire aimer
il vous rendra au centuple l amour que vous lui porter
il aime jouer avec vous
il est espiegle
il vous fait pleins de bisous
 
c est pour toutes ses raisons que je l aime tant
1 fois que nous possédons un pekinois
il est difficile d opter pour 1 autre race !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 

 

Les Pékinois ont une grande popularité en Angleterre ; seule deux ou trois races de "toys" les dépassent en nombre.

Leur apparition en Angleterre est singulière : cinq d'entre eux furent découverts et rapportés quand le palais d'été de Pékin fut occupé en 1860. Un sujet fut offert à la reine Victoria, les autres à la famille du duc de Richmond qui forma une lignée puis, ils apparurent dans les expositions canines anglaises dans les classes "pour races étrangères". En quelques années ils firent fureur. Les chiens qui réussissent de cette manière doivent certainement posséder un charme sortant de l'ordinaire. 

Sous leur opulente fourrure, leur beauté excentrique, ils sont hardis, intelligents et drôles.

Leur forme est celle du lion. Le corps est particulièrement large devant, plus étroit vers la taille, la tête doit être massive, le crâne plat entre les oreilles, lesquelles sont longues, tombantes et bien frangées. Le museau ridé, très court et large. Les jambes très courtes, celles de devant sont incurvée à partir des coudes, leurs pieds tournés en dehors. Les membres postérieurs plus légers mais fermes et bien coudés. Le poil est long, droit et plat avec un sous-poil épais et serré. Franges abondantes sur les pieds, jambes, cuisses et queue. Une épaisse crinière forme une collerette sur le devant du cou. Couleurs nombreuses et variées.

Le poids idéal se situe entre 1, 250 kgs et 5, 500 kgs.

 

Standard complet :

 

  • TRADUCTION : R. Triquet.
  • ORIGINE : Chine.
  • PATRONAGE : Grande-Bretagne.
  • DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 09.11.2004.
  • UTILISATION : Chien de compagnie.

    Aspect général : Petit, bien proportionné, trapu, faisant preuve de beaucoup de dignité et de noblesse. Tout signe de détresse respiratoire, dans des conditions normales, est inacceptable et doit être lourdement pénalisé.

    Comportement / Caractère : D’aspect léonin ; expression vive et intelligente. Sans peur, fidèle, distant mais ni craintif ni agressif.

    Tête : Forte, proportionnellement plus large que haute.

    Région Crânienne:
  • Crâne : Large dans son ensemble, large et plat entre les oreilles ; il n’est pas en dôme ; il est large entre les yeux.
  • Stop : Accusé.

    Région Faciale : Le profil est plat, la truffe étant bien placée entre les yeux et à la même hauteur. Il est essentiel que la truffe, les lèvres et le bord des paupières soient pigmentés de noir.
  • Museau : Large, mâchoire inférieure solide. Lèvres bien jointives, qui ne doivent découvrir ni les dents ni la langue. Il est essentiel que la mâchoire inférieure soit solide
  • Nez : Court et large, narines grandes et ouvertes. Une ride, soit continue soit discontinue, doit s’étendre des joues jusqu’au chanfrein en formant un large V renversé. Ceci ne doit pas affecter ni cacher les yeux ou la truffe. Les narines pincées et les lourdes rides surplombant la truffe sont inacceptables et doivent être lourdement pénalisées.
  • Yeux : Grands, limpides, ronds, sombres et brillants. Absence de tare oculaire manifeste.
  • Oreilles : Cordiformes (en forme de coeur), attachées au niveau du crâne et portées accolées à la tête, avec des franges longues et abondantes. Le pavillon (cuir) ne doit pas descendre plus bas que la ligne du museau.

  • Cou : Court et épais.

    Corps : Court, plus lourd à l’avant qu’à l’arrière. Le flanc est marqué.

  • Dessus : Horizontal.
  • Poitrine : Large, avec des côtes bien cintrées, le tronc étant bien suspendu entre les membres antérieurs.

    Queue : Attachée haut, portée fermement, légèrement courbée sur le dos d’un côté ou de l’autre. Longues franges.

    Membres :

    Membres antérieurs : Courts, épais et leur ossature est lourde. Les os de l’avant-bras sont légèrement arqués. L’épaule est bien inclinée et attachée sans heurt au tronc. Les coudes doivent être au corps.

    Membres postérieurs : Plus légers que les antérieurs. Les grassets sont moyennement dessinés et modérément angulés. Les jarrets sont solides. Vus de derrière, les membres postérieurs sont parallèles et serrés sans excès. Il est essentiel que les membres postérieurs soient sans défaut.

    Pieds : Grands et plats et non pas ronds. Le chien se tient bien droit sur les pieds et non sur les métacarpes. Les pieds antérieurs sont légèrement tournés en dehors. Les pieds postérieurs sont dirigés droit devant.

    Allures : Roulis lent et digne à l’avant, mouvement typique qu’il ne faut pas confondre avec le roulis provoqué par la laxité des épaules (mal attachées). En action, serré à l’arrière. Il est primordial que le mouvement soit parfaitement correct à l’avant comme à l’arrière.

    Robe :

    Poil : Long et droit avec une crinière abondante s’étendant au-delà des épaules et formant une collerette autour du cou ; le poil de couverture est rude et le sous-poil épais et plus doux. Poils longs et abondants aux oreilles, à la partie postérieure des membres, à la queue et aux pieds. La longueur et le volume du pelage ne doivent pas cacher les formes.

    Couleur : Toutes les couleurs et marques sont admises et d’égale valeur, sauf l’albinos et la couleur marron (foie). Chez les chiens pluricolores, les taches sont également réparties.

    Taille et poids : Le poids idéal ne dépasse pas 5 kg chez les mâles et 5, 5 kg chez les femelles. Les mâles doivent avoir l’air petits mais quand on les soulève, ils surprennent par leur poids. L’ossature lourde et le corps bien construit et robuste sont des qualités essentielles à la race.

    Défauts : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

    Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

    N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

 

 

 

Commentaires sur le standard

 

Tête parfaite de mâle

 

La tête

 

Face de forme rectangulaire dont les proportions sont de 5 horizontalement et 4 verticalement divisés en parts égales par la ligne horizontale BB qui passe par le stop, la ligne AA qui passe par le dessus du crâne et la ligne CC qui passe par le dessous du menton. La ligne verticale DD passe par l'oreille et touchhe la pommette. Dans une tête bien structurée, la ligne BB passant par le stop divise la tête en deux parts égales avec le nez placé haut. On verra que le stop est juste au dessus du centre de l'oeil. Le point large de la tête est juste en dessous du niveau de l'oeil. Le museau est légèrement plus étroit que le haut du crâne. Une tête imparfaite n'aura pas la relation 5/4.

 

Le museau est un terme souvent mal utilisé. En fait, pour parler clairement, le mot museau est seulement applicable à la partie charnue couvrant les os de la face et la mâchoire supérieure. Il doit se distinguer du menton et de la lèvre inférieure qui sont les accessoires charnus de la mâchoire inférieure. Le museau doit être large, bien que sa largeur soit légèrement plus étroite que le haut du crâne. Il doit être épais, charnu et ridé mais pas bombé pour ne pas surplomber le menton/ Il doit être carré ce qui signifie que la ride qui l'entoure doit être en accent circonflexe et ne doit pas dessiner une courbe, ce qui donnerait à la face une apparence ronde ou ovale, faute que nous retrouvons rarement maintenant. La peau du museau doit être noire et bien pigmentée surtout chez les sujets à masque noir.

 

Tête parfaite de femelle

 

On peut remarquer qu'il a une légère différence dans la face suivant que nous prenions un mâle ou une femelle de même poids. Le mâle a le museau plus fort et les joues plus développée. Certaines femelles ont une tête de mâle et certains mâles une tête plus fine ce qui leur enlève cette impression de force. Il faut surtout retenir que le nez doit être placé haut. Le Pékinois doit avoir une grosse tête comparée à son ensemble. La face doit être large, le haut du crâne parfaitement plat entre les oreilles. Vu de profil, le front doit être plat et non bombé, les crânes ronds et bombés sont de graves fautes.

 

La couleur du nez doit être noire. La décoloration varie du rose au chocolat. Certains chiens ont le le nez qui se décolore en hivers. Certains ont le nez "tâché", la dépigmentation se situant au milieu des narines. Ceci est souvent hériditaire et ressort pendant plusieurs générations.

 

Le stop : Dans l'évolution du Pékinois depuis le type normal du chien, deux choses sont apparues avec le nez :

1) Ses os au coeur de la face sont devenus plus courts.

2) La face et le nez sont remontés vers le front.

Le point où cette cassure apparaît est le stop, cette dépression profonde entre les yeux. Parfois le nez est court mais la cassure est insuffisante. La face est plate mais ne nez est dirigé plus ou moins vers le bas et le stop est ouvert. Parfois le stop est bien marqué alors que la face n'est pas très plate. Le nez est modérément court, dirigé plus ou moins vers le haut. Le stop alors est profind. Cette deuxième condition est préférable.

 

La ride continue (bourrrelet) est indésirable. Cette ride, placée au-dessus du nez continue avec la ride de la face de chaque côté du nez. Cette figure démontre les effets habitues dans le bouleversement de la face. Les narines ne sont plus placées aussi haut qu'elles devraient l'être car la ride les presse vers le bas. La ligne BB passant par un stop invisible divise la face inégalement. Cette ride couvre l'oeil en partie ce qui enlève au chien son expression téméraire. Les poils de la ride entrainent un larmoiement fréquend. Dans d'autres cas, la face est plus allongée du frond au menton cela accommode la ride, alors la balande entre le haut et le bas est préservée mais la proportion 5/4 n'est plus maintenue entre la largeur et la hauteur (AC-DB). Aucune de ces conditions n'est désirable. Il faut retenir qu'avec un nez bien placé, il n'y a pas de place pour une ride continue.

 

Ride continue


Dans cette figure, la ride est simplement un pli de peau descendant du frond pour recouvrir le stop et ne continue pas avec la ride de la face. Ce n'est pas une ride continue et elle ne change pas l'équilibre de la face. Le nez est toujours bien placé haut, aussi pas d'objection d'autant que cette ride se retrouve plus rarement que la ride de la figure 1.

 

Stop - Ride

 

Tête et profil :

 

Profil correct

 

Profil incorrect

 

Profil incorrect

 

Mauvaise tête


 

Très mauvaise tête, langue pendante

 

Oreilles : Les oreilles ont une importance considérable. Leur implantation se site au niveau du haut du crâne (top line) et elles retombent verticalement contre les joues. Très fournies elles finissent la beauté de la tête, augmentant l'apparence de largeur. Au point de vue expositions, l'oreille implantée un peu haut est préférée à l'oreille implantée trop bas ou trop en arrière. Cette dernière tendant à "voler" lorque le chien marche alors que la précédente quand elle est bien frangée à la racine donnera une apparence de plat même si le crâne est rond. Les oreilles sont à demi-dressées lorsque le cuir est trop court et qu'elles sont implantées trop haut.

 

Oreilles correctes                           Oreilles à semi-dressées                Oreilles flottantes

 

Les yeux : Ronds, grands, foncés, brillants et animés, proéminants mais non saillants, ils doivent être assez foncés pour paraître noirs dans la pénombre et marron foncé dans la lumière éclatante. L'oeil du Pékinois avec un peu de blanc apparent au coin est indésirable. Les yeux doivent être bien écartés mais bien sur la ligne de la face pas de côté comme chez le lapin. Eviter le strabisme divergeant.

 

 Les dents : Il est souhaitable qu'un chien ait six incisives autant sur la mâchoire supérieure que sur la mâchoire inférieure avec un léger prognathisme. Il aura forcément un bon menton.

 

 

Le corps et les aplombs :

 

Devant correct du Pékinois

 

 

La figure montre la largeur de la poitrine entre les pattes avant, courtes et arquées. Les coudes bien au corps n'apparaissant pas vu de face.


 

 

Pattes avant correctes et très mauvaises pattes avant

 

 

La forte ossature et la solidité des pattes avant est aussi important que leur forme. La flèche supérieure montre le coude bien soudé et bien au corps. En particulier l'humérus n'est pas apparent en dehors du corps. La flèche inférieure. marque l'arc extérieur de l'avant-bras. Sous ce point, l'avant-bras s'incurve vers le poignet pour rejoindre le pied qui tourne légèrement vers l'extérieur.

Les coudes en dehors (second croquis). Remarquez qu'une certaine longueur de l'humérus esr vue. Ces pattes sont déformées plutôt qu'arquées. Les pieds sont tournés vers l'intérieur.

 

                

Pattes avant incorrectes

Trop droites et trop longues

 

 

 Sur la deuxième figure, ces pattes avant sont trop longues. Elles sont trop fines. L'ossature est légère. Le poignet est faible. La poitrine est étroite et mal descendue entre les pattes avant.

 

 

 

Les pattes arrières ou jambes ou arrières-main sont construites plus légères que les pattes avant. Vue de derrière elles sont parrallèles. Vue de profil, elles sont un peu plus longues que les pattes avant sinon l'arrière ne serait pas de niveau.

 

Jarret trop droit, jarret de vache, trop ouverte

 

La queue :

 

Queue bien portée. Plantée haut, portée fermement, légèrement courbée sur le dos, les franges retombent souvent sur le flanc.

 

Queue incorrecte. Portée trop sur le flanc et implantée un peu bas.

 

Mauvais port de queue. Queue enroulée et implantée trop bas.

 

Le corps :

 

Corps correct du Pékinois

 

On peut comparer sur cette figure la relation entre la longueur du corps (LL) et la hauteur (hh). Cette relation doit être légèrement inférieure à 5/3 chez les mâles et un peu plus de 5/3 chez les femelles, celles-ci ayant besoin d'un corps plus long pour porter les chiots.

 

La hauteur à la tête n'est pas retenue car il y a une grande variation suivant la longueur du cou et le port de tête. Le cou doit être court et épais. La force du cortps est un trait caractéristique de la race. Elle est décrite comme le corps du lion. Le devant large et profond d'amincissant vers l'arrière. La ligne de dos est droite. Le corps est court, pas comme chez le spitz mais de proportions plus courtes que chez le lion à qui il est comparé. La poitrine est large et profonde entre les pattes de devant, le corps semblant suspendu entre les pattes et non perché sur les pattes. On rencontre des Pékinois avec des poiturines étroites, des côtes oblongues qui se finissent brutalement. Un sternum montant trop haut donne un cou long des fautes qu'il faudrait éviter.

 

Trop haut derrière.

Le chien plonge, les coudes sont décollés et les jarrets trop droits.

 

La ligne de dos n'est pas droite. Cette malformation est généralement l'effet d'un rachitisme associé à une poitrine plate. Ces défauts sont souvent masqués par une abondante fourrure. La ligne de dos est trop courte ce qui est du à un coude trop bas.

 

 

Ce corps est grossier. La taille n'est pas marquée, la poitrine n'est pas assez descendue, le corps est comme un saucisson.

 

Corps trop long. La proportion 5/3 n'est pas respectée.


 

Le miniature

 

Le miniature est appelé "sleeve-dog" en Angleterre. Il pèse moins de 7 libres anglaises soit environ 3 kg 200. La proportion entre la longueur et la hauteur est de 4/3, parfois même de 3/3 chez certains mâles.

 

 

La robe : Longue, droite, le poil plutôt rude (ce qui ne veut pas dire dur) avec un sous-poil très épais. La fourrure est très abondante à la crinière et, avec un jabot, forme une colerette. La fourrure sur les reins et l'arrière-main est moins abondante, plus plate, plus molle. Les franges sont abondantes et de bonne longueur aux oreilles, à la queue, aux cuisses, au jambes et aux pieds (facultatif).

 

La couleur : Toutes couleurs sauf albinos et foie. L'albinos est le blanc avec les yeux rouges ou bleus. Le foie est marron avec les yeux pâles et la truffe claire.

 

Poids et taille : Le Pékinois est un petit chien massif et son poids n'est pas toujours en relation avec sa taille. Certains disant le plus  petit est le mieux à condition qu'il soit lourd pour sa taille. Le Pékinois doit être plus lourd qu'il ne le semble.

Le poids varie de 2 kg à 6 kg.

Il est toutefois conseillé de ne pas faire reproduire une chienne de moins de 3 kg 500. Le poids idéal se situe entre 3 kg et 5 kg pour le mâle et 3 kg 500 à 5 kg 500 chez la femelle.

 

La démarche : L'allure réelle du Pékinois a été décrite comme ressemblant à une marche roulante de mâtelot. Cette allure est due au fait que le corps étant plus lourd à l'avant qu'à l'arrière, le centre de gravité est plus rapproché de la tête que chez d'autres chiens, en même temps les pattes arrières sont rapprochées et les pattes avant de chaque côté du corps donnant à chaque pas une sorte de mouvement roulant. Les chiens aux poitrines étroites ne marchent pas correctement. Ils courent ou trottent.

 

Album photo :

 

Am Stram Gram du Prieuré aux Comtes

champion inter luxembourg belgique espagne et vice ch de france

 

 

Amour des Fougères du Miaulaure

Champion

 

 

Doux Baiser du Prieuré aux Comptes

 

Fudji des Hussards de l'Impératrice à 10 mois

 il est actuellement en attende de l homologation du championnat international il a  
19 mois a ce jour

 

Gwendoline des Hussards de l'Empereur

Mme Bleniat ( ma maman)

 

Sherberg des Perles de Nei Cheng

championne france inter luxembourg belgique espagne

 

 

Sunrise Dragon Chanada

champion international champion du luxembourg

 

Sunrise Dragon Winny à 11 mois

 

Quelques bébés

 

 

A trois mois

 

romeo des hussards de l empereur a mme mermet
champion de france luxembourg belgique international espagne

 

Gamin des Hussards de l'Empereur

champion de france international

C'était il y a quelques années.

 

2011

Chun expo de la Roche sur Foron 2010 meilleur du 9 eme groupe

 



01/04/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres