Toscane, un peu cavalier, un peu princesse

Toscane n'est pas une chienne comme les autres. Après un début de vie difficile, elle s'est retrouvée par hasard à la maison. Si son adaptation a été absolument immédiate, tout n'a pas toujours été simple. Nous avons failli la perdre en 2009. J'en aurai été très malheureux car j'ai avec elle une relation très complice. Son caractère aussi est particulier. Peu encline aux promenades, elle préfère les fauteuils, les coussins ou encore le canapé. Son truc, l'hiver, c'est de jouer les chauferettes en se collant contre moi. Malgré tout, elle nous accompagne pour me faire plaisir lorsque nous sortons nous balader.

 

Avec Jessie

elles étaient inséparables.

 

 

Trois ans séparent ces deux portraits

 

Toscane devant les massifs du Parc

de la Tête d'Or. Bizarrement, je n'ai

pas fait de photos là cette année

alors que c'était prévu.

 

 

Au bord du lac des Settons, dans le Morvan,

tout près de chez Claude et Claudine un an

avant l'arrivée de Daphné et peu après la

la naissance d'Epsilon, le beau king d'Iza.

 

 

Sur le fauteuil rouge. Une position typique de ma belle

ruby qui, tranquillement, domine la situation.

 

 



09/10/2011
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres