Le King Charles, histoire d'un coup de foudre

Vous me le demandez depuis longtemps alors je vais vous raconter comment, amoureux inconditionnel du Cavalier King Charles, on craque pour son illustre cousin le King Charles. C'était il y a une bonne quinzaine d'années, je présentais Jessie à Valence il me semble et j'en avais terminé donc je regardais les rapides jugements des rares Kings et mon regard s'arrête sur une petite chienne ruby (quel curieux hasard !) appelée Judith des Trois Maillets. Le coup de coeur est immédiat. Vous me direz que ça m'arrive assez souvent en expositions mais rare sont les chiens dont je me souviens avec une telle précision après un aussi grand nombre d'années. Je me penche donc vers elle pour la voir de plus prêt et sympathise avec Odette Oudart son éleveuse et propriétaire.

 

Ce jour-là, Odette, qui habitait alors dans le midi, à Saint-Christol-les-Alès si mes souvenirs sont bons, présente plusieurs kings et me demande : "Vous me la présenteriez pour le meilleur de race ?". J'accepte avec plaisir et cette expo reste un excellent souvenir. A chacune de nos rencontres en expositions, j'allais voir Judith et commençais à m'intéresser de très près à la race mais je peux dire que c'est grâce à cette première rencontre que j'ai eu envie d'un King pour la première fois.

 

Une bien jolie ruby vous en conviendrez

 

Un beau portrait réalisé par une artiste de talent

 

J'ai alors commencé à regarder les Kings avec une attention toute particulière et adoré leur comportement aristocratique et attendrissant. J'ai aussi fait la connaissance de plusieurs propriétaires et pu mesurer leur passion. Il m'en reste aujourd'hui quelques amitiés et de joyeux souvenirs.

Bluesman Vilfloriane of Yoshimi

(Prop. Odile Gagneux)

 

Menthe Sauvage des Trois Maillets était une fille de Judith

(Prop. Peggy et Philippe Michéa)

 

 

 

Mondaine des Princes du Levant, absolument adorable !

(Prop. Sylvie Drieux)

 

Mondaine et Moonlight des Princes du Levant

(Prop. Sylvie Drieux)

 

 

JM Ashley du Clos des Grizailloux

(Prod. Mme et M. Tronchet)

 

La vie vous porte dans différentes directions et parfois, nous ne réalisons pas nos rêves comme on le voudrait. Il m'a fallu de nombreuses années d'envie et de rêve avant de réaliser mon projet l'an dernier. En 2008, avec la disparition de ma chère Jessie, l'envie a refait surface et est j'ai fait la connaissance, à l'exposition de Mâcon où j'étais en visiteur, de Claude Auboin et Claudine Aupetit et de leur chiens, notamment de la belle Chimène de Sorine qui a été un autre coup de coeur. Je ne sais si c'est son petit air réservé qui m'a plu, mais elle est restée ma chouchoute.

Chimène de Sorine

(Prop. Claude Auboin/Claudine Aupetit)

 

 

Il m'a fallu du temps pour décider concrètement de reprendre un chien après la dispartion de Jessie mais l'été suivant, j'ai embarqué mon père et répondu à l'invitation de Claudine et Claude de passer les voir elles et leurs chiens au coeur du Morvan. Une portée était née depuis quelques jours et j'ai pu approcher bébés et adultes pendant un après-midi fort agréable.

 

Rossbonny Kenton

(Prop. Claude Auboin/Claudine Aupetit)

 

Rentré à la maison, j'ai rappelé Claude et Claudine, totalement décidé mais, malheureusement, les petites femelles qui auraient pu m'intéresser sur la portée étaient déjà réservées. J'ai donc patienté quelques mois et, à l'exposition de Lyon où j'étais venu en voisin, Claudine m'a enfin annoncé la naissance des bébés de Chimène (quelle chance !). Trois mois plus tard, ma petite Funny Daphné arrivait à la maison et illuminait immédiatement ma vie par son espièglerie et sa bouille mutine !

 

Funny Daphné de Sorine

 

 

Merci à tous de votre participation et des splendides photos qui m'ont permis de faire ce petit historique sans prétention mais qui me tenait à coeur.



09/10/2011
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres